Présentée par
1 DÉC. 2018 PARIS / 27 AVR. 2019 NEW YORK
RIDERS MASTERS CUP
Sport 01/12/2018

Et un, et deux, et trois-zéro !

Au terme d'un match plus serré que le score ne le laisse supposer et dans une ambiance juste incroyable avec une mise en scène digne du superbowl, les Riders Europe ont remporté leur troisième Riders Masters Cup en trois éditions. Quel spectacle !

Discours d'introduction par un ancien champion olympique de légende, Pierre Durand, parrain de cette Riders Masters Cup, une grandiose présentation des équipes, un hymne chanté par un impressionnant ténor pour les USA, gratté à la guitare électrique style Jimmy Hendrix pour l'Europe, une salle surchauffée - olas et clappings islandais - tous les ingrédients d'un décor de grand événement sportif étaient là. Restait à savoir ce que le sport en lui-même allait nous proposer...  et le sport n'a pas déçu. 

Domination des Riders Europe en première mi-temps avec quatre victoires, mais les Riders USA ont pu conserver une petite chance grâce à la victoire de Jessica Springsteen sur le plus jeune des Riders Europe, Harry Charles (45-30).

La composition des duels allait être modifiée pour la seconde manche : une sorte de poker menteur entre les deux chefs d'équipe, Robert Ridland et Philippe Guerdat (« Les Américains ont essayé de nous embrouiller en changeant au dernier moment l'ordre de départ que nous avions décidé au début », révélait l'entraineur des Riders Europe !). Le coach européen avait pourtant le premier choix et décida d'opposer, dans le premier duel, le Champion du monde 2014, Maikel van der Vleuten, à la Championne du monde 2018, Laura Kraut. Avance de 16 petites centièmes de seconde pour cette dernière permettant à son équipe de remonter à 50 points contre 55 pour l'Europe. Le deuxième duel, celui des « U25 », allait même donner l'avantage aux Etats-Unis (70-65) après la victoire de Lucas Porter sur Harry Charles, battu de 10 centièmes ! Les choses semblaient alors se compliquer pour les Riders Europe. Mais Eduardo Alvarez Aznar et Edward Lewy (pour à nouveau 16 centièmes sur Jessica Springsteen) devaient donner un avantage décisif aux Bleus d'Europe (105 à 90). Il suffisait seulement à Daniel Deusser de boucler son parcours sans pénalité pour donner cette troisième victoire consécutive aux Riders Europe. Une formalité : « C'était fun », déclarait le coach européen visiblement réjoui, « car cela s'est un peu tendu après notre deuxième duel perdu pour un dixième de seconde ; ils sont alors repassés devant nous. Ils se sont bien battus. Mais cela s'est bien terminé et c'était touchant de voir notre « U25 », Harry Charles tellement déçu parce qu'il avait perdu ses deux duels. Je lui ai expliqué qu'ainsi va le sport et que c'est de cette façon que l'on avance. C'est en tout cas très formateur pour ces jeunes lancés dans le grand bain d'une compétition par équipe ».  

Avant cette troisième rencontre, Guerdat avait annoncé 'jamais deux sans trois'Ça, c'est fait ! Rendez-vous donc pour la quatrième édition à New-York le 27 avril prochain.