Présentée par
6 DÉC. 2019 PARIS /
RIDERS MASTERS CUP
Coulisses 28/09/2017

Rencontre avec...Louis Konickx

Louis Konickx, nouveau course designer des Longines Masters a profité de sa venue en Belgique pour nous livrer ses impressions sur la saison 3 des Longines Masters qui débutera avec l’étape parisienne du 30 novembre au 3 décembre 2017.

Vous avez été désigné chef de piste de cette toute nouvelle saison des Longines Masters, pouvez vous nous donner votre ressenti à l’approche des évènements ?
Je suis vraiment content et je me sens chanceux de pouvoir évoluer au sein d’une série telle que les Longines Masters, au format très moderne et qui donne envie de se dépasser en tant que course designer, d’être précis et technique sur le tracé de chaque épreuve. Le chef de piste a aussi un rôle très challengeant en s’occupant du tracé de chaque parcours car nous devons faire en sorte d’amener les meilleurs à la tête de l’épreuve, d’avoir des épreuves justes pour les chevaux et c’est toujours un grand défi pour moi. Je suis sûr que nous allons vivre du grand sport sur chaque continent!

Qu’allez vous prendre en considération pour dessiner le parcours de vos épreuves ?
La technique, l'importance de l’évènement et évidemment le bien-être du cheval ...) D'abord, vous devez tenir compte de l'espace que vous avez, les pistes indoor sont évidemment plus petites que les pistes extérieures et vous devez utiliser précieusement le moindre mètre carré d’espace disponible.

Mes parcours sont très “académiques”, je travaille essentiellement sur les distances, selon le choix de foulées que vous allez faire sur un ligne, vous risquez d’être puni sur la combinaison suivante donc chaque cavalier doit avoir un plan très précis de comment il va aborder l’épreuves et les distances pour finir sans faute.

En tant que chef de piste reconnu, quel est votre sentiment par rapport à l’évolution des sports équestres ?
Pour moi, si on parle de l’évolution de sport, je dirai que c’est de loin le fait d’avoir des compétitions allant de plus en plus vite. C’est un sport qui demande d’être de plus en plus professionnel, technique et dynamique car aujourd’hui nous avons des chevaux de plus en plus rapides dans tout type d’épreuves, des cavaliers de plus en plus expérimentés grâce à un circuit à l’année qui leur permet de courir des Grand Prix chaque semaine et pour le public également, le sport se modernise et c’est un avantage de voir comment le temps imparti de plus en plus court, les barres de plus en plus légères sont utilisées de nos jours.

Les Longines Masters est une série de 3 évènements exclusivement indoor, quels sont pour vous les principaux avantages ou contraintes des pistes indoor ?
Pour moi, le principal avantage est pour le public, le fait que chaque évènement se courre dans une grande ville permet d’avoir un public présent et passionné, et le public profite du sport, des chevaux et des cavaliers à seulement quelques mètres contrairement à beaucoup de pistes extérieures ou le public est souvent positionné assez loin de la piste.

Parmi les épreuves des Longines Masters, l’une des plus impressionnantes et engageante pour le public est le Longines Speed Challenge, considéré aujourd’hui comme “un championnat du monde de vitesse et d’agilité" se courant sur les 3 continents, comment voyez vous cette épreuve en tant que chef de piste ?
Quand je pense à cette compétition qui allie barème A et au barème C, je me dis c'est une idée vraiment originale et que c'est un format facile à suivre pour le public. C’est un format court mais très excitant, vous ne savez jamais comment cela va se dérouler et qui va gagner jusqu’au dernier concurrent.

Pour gagner le Longines Speed Challenge vous avez besoin de très bon cavaliers, avec des chevaux d’expérience, mais aussi d’une bonne stratégie pour être le plus rapide dans un parcours aussi technique.


Nouveauté cette année, la première édition de la Riders Masters Cup se tiendra le samedi 2 Décembre dans l’écrin du Longines Masters de Paris, comment allez vous aborder cette nouveau concept en tant que chef de piste ?
La Riders Masters Cup va être une toute nouvelle épreuve vraiment impressionnante. L’idée du duel entre deux continents est vraiment très interessante car jamais vue, dans un format inédit au barème A pour le premier tour et au barème C pour la seconde manche.
Les chefs d’équipe et les cavaliers doivent avoir la meilleure stratégie, les meilleurs couples pour battre leurs adversaires dans des duels uniques et sans savoir au préalable qui ils seront.

Dimanche : jour de Grand Prix, après 3 jours intenses, comment doivent se préparer les cavaliers ?
Le dimanche, vous avez le Longines Grand Prix, qui sera la cerise sur le gâteau après 3 jours d’évènement et c’est une épreuve spéciale pour les cavaliers qui auront déjà couru des épreuves difficiles durant le week-end et qui doivent se concentrer à nouveau et faire de leur mieux pour gagner cette épreuve très bien dotée.

Pensez-vous que le bonus et le super bonus soient accessibles pour les cavaliers des Longines Masters ? On parle ici d’1 million d’euros pour le Grand Slam Bonus (3 victoires consécutives d’une saison à la suivante) et 2,25 millions d’€ pour le Super Grand Slam (3 victoires du Grand Prix Longines durant la même saison, à travers les 3 continents)
Pour moi il ne faut pas tout miser sur ce bonus en tant que cavalier, car il n’est pas vraiment pas facile à remporter mais si vous avez une bonne stratégie, une bonne préparation et des chevaux en forme, alors vous devez essayer de le remporter, il y a aussi une grande partie liée au hasard, donc préparez vous pour le défi !

Conclusion : “don’t forget it’s sport and enjoy !“